Grand-mère ne vieillis pas s’il te plaît

grand-mere

Grand-mère qu’est-ce qu’elle est bonne l’odeur de ton couscous. J’aime ton sourire apaisant. J’aime ta présence et je veux que tu sois toujours parmi nous. Grand-mère pourquoi tu ne te maquilles pas ? Pourquoi tu refuses d’ôter ces rides agaçantes ? Je t’ai toujours  vue belle  radieuse et je veux que tu sois constamment comme ça. Grand-mère, Tu n’as pas encore atteint la soixantaine et tu peux te rattraper.

Les rides que tu acceptes volontiers m’angoissent et me terrifient. Je ne supporte pas voir les outrages du temps ternir ton image, jouer sur mes nerfs  et me rappeler que tu as vieilli et que tu pourrais… partir un jour. Je ne veux pas m’inquiéter pour toi. Je veux contempler ton visage angélique et savourer les bons moments que je passe auprès de toi.

Maudites rides ! Maudite vieillesse !  Pour moi tu es immortelle. Tu  es éternelle. Tu es forte et puissante comme les pyramides d’El Jiza, comme le sphinx  et comme l’ une des statue de l’île de Pâques.

Grand-mère je sais que tu es sage et que je le suis moins. Mais la sagesse ne justifie pas l’abandon de la beauté. Je sais que dans le tiroir de  ton lit antiquaire se cachent des trésors. Mais à quoi sert d’accumuler de l’argent sans vivre. Fais-toi belle, et tu te sentiras beaucoup mieux. Je te tends ma main. Partons en voyage, allons au cinéma et faisons de la marche chaque matin. Je te consacre des journées entières pour t’ accompagner faire des soins, pour t’emmener chez le dentiste et pour t’acheter les plus beaux habits.

Grand-mère, je sais que tu ne seras jamais convaincue de ce que te propose. Tu t’inquiètes peut-être et tu te demandes si je suis malade ou si je délire. Ta génération ne comprend jamais la mienne. Grand-mère je sais ce que tu désires vraiment. Tu veux partir au pèlerinage ? J’essaierai de convaincre ma mère pour qu’elle parte avec toi.

Vieillir sans perdre l’envie de vivre

Lorsque la vieillesse frappera à ma porte, je rendrai visite à un chirurgien esthétique. Je changerai mes dents perdues par d’autres en céramique. Je n’accepterai jamais de céder à la tyrannie du vieillissement. En attendant, je pratique le sport quotidiennement pour préserver ma santé et pour garder ma ligne.

Grand-mère, Je ne pourrais pas préparer tes délicieuses recettes pour mes petits-enfants. Et je ne saurais jamais leur raconter tes contes merveilleux. Mais, je partirai en pique-nique avec eux. J’écouterai leurs histoires banales et joyeuses et je prendrai toujours soin de moi-même pour ne pas vieillir très tôt.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.