Je n’aime pas trop son nez disgracieux !

Salim se met devant le miroir pour refaire sa cravate. Il Prend un temps de pause et se rappelle : «  des années avant, il avait un nez disgracieux. Il n’a jamais accordé de l’importance à ce défaut physique étant donné qu’il était le plus intelligent du lycée. Il était tellement brillant qu’il était devenu le plus célèbre. Son dévouement pour les études ne l’avait jamais empêché de tomber amoureux, follement amoureux de la belle Syrine. Des yeux de biche couleur de miel, de très beaux cheveux clairs dorés, une peau de bébé et une formidable silhouette faisant rêver tous les mortels. 

L’AMOUR À LA JEUNESSE

Syrine était sa camarade de classe et l’une de ses amies préférées. Il ne lui avait jamais dévoilé son amour. Il se contentait des petits moments qu’il passait avec elle lorsqu’ils partaient en excursion, en promenade, ou lorsqu’ils révisaient ensemble.

declarationBien sûr il avait  prévu de lui exprimer ses profonds sentiments. Il fallait juste  attendre de décrocher le diplôme du baccalauréat considéré  en ces temps-là comme un diplôme très prestigieux. Salim préparait ses  phrases de déclaration d’amour,  achetait des vêtements pour les porter le jour de son rendez-vous historique et choisissait même  le lieu de la rencontre la plus romantique au monde. Tout allait à merveille dans ses pensées jusqu’au jour où il perdit le goût son existence…

Syrine se promenait avec sa meilleure amie Farah. Quand  Salim les percevait  de loin,  il pressait les pas pour les rejoindre. il s’approchait d’elles et entendît une  question qui lui transperçait les oreilles  « Dis-moi, tu l’aimes Salim ? Il paraît qu’il s’intéresse beaucoup à toi? »

Salim se sentait très mal à l’aise.  Son front suait et son cœur battait la chamade.  La reine de ses rêves répondît « il est gentil. Mais, je n’aime pas trop son nez disgracieux. Je préfère Anis. Il a de très beaux yeux bleus. De plus, il est très sympa.

Le monde de Salim… s’écroulait entre ses pieds….

UN NEZ DISGRACIEUX DIFFICILE À SUPPORTER

deprime « Je n’aime pas trop son nez disgracieux », cette réponse  hantait l’esprit de Salim et troublait son sommet. Il buvait pour la première fois de sa vie dans une tentation désespérée d’oublier son chagrin et sa forte déception.  Il se culpabilisait, pressait son nez des centaines de fois par jour et cédait enfin à la tyrannie du miroir.

La déchirure était dure, intense et d’une douleur outrageuse. Petit à petit le rêve de piloter un avion disparaissait. Il ne  voulait plus traverser les cieux. Tout ce qu’il souhaitait désormais, c’était porter une blouse blanche, utiliser un Stethoscopes, faire disparaître son nez à la con et aider les autres à ne pas souffrir d’un nez crochu durant  toute la vie.

UNE RENCONTRE APRÈS PLUSIEURS ANNÉES

premier-rendez-vousSalim est aujourd’hui, le chirurgien esthétique le plus célèbre du pays. Il exerçait dans des hôpitaux étrangers, occupait beaucoup de postes de responsabilité et enseignait à l’université de médecine. Actuellement, il dirige  sa propre clinique esthétique et personne ne peut douter de ses grandes compétences.

Bien sûr Salim n’a plus de nez disgracieux, son visage harmonieux,  sa silhouette sous forme de T, ses cheveux épais font de lui un bel homme d’un charme irrésistible. Mais, il est toujours célibataire. Il n’a jamais eu le temps pour faire une rencontre sérieuse. L’engagement officiel ne lui disait rien. Etre un célibataire endurci ne lui pose aucun problème.

Un jour il reçoit une invitation Facebook. « Salut Salim, je suis Syrine. Tu fais quoi aujourd’hui ? Moi, je donne des cours à l’université Dauphine Paris. Je me suis mariée en 2005 et j’ai divorcé il y a deux ans. Malheureusement, je n’ai pas eu d’enfants. Et toi, qu’est-ce que tu deviens ?  Ton profil n’affiche pas grand-chose. J’aimerais bien faire la connaissance de ta femme et de tes enfants. Je passe mes vacances à Tunis. Tu veux qu’on se voie ?

QUAND LE PREMIER AMOUR FRAPPE À LA PORTE

mariage2Salim part à la rencontre de Syrine. Elle était très contente de le voir. Elle n’a même pas remarqué qu’il a changé la forme de son nez. Peut-être que le temps effaçait de sa mémoire ses anciens traits visage. Peut-être que, pour elle,  la joie de retrouver les souvenirs de la jeunesse  comptait plus que d’autres détails.

Syrine : tu fais quoi maintenant ? Tu pilotes des avions ?

Salim : non, je suis un chirurgien esthétique.

Syrine rougit et se sent très mal à l’aise : Bon, tu me diras alors quels sont mes défauts physiques flagrants. J’ai pris du poids et je… commence à vieillir…

Dr. Salim se demande au fond de lui. Comment  vais-je répondre  à sa question ? Est-il temps de se venger ? Faudrait-il que je lui dise que je n’aime pas trop ses rides sur le front ? Qu’elle a besoin d’une injection d’acide hyaluronique pour combler ses ridules et aussi d’un lifting mammaire pour corriger la ptose de sa poitrine ?

NON. Il ne pourra jamais le faire. Après tout il est médecin. De plus, Syrine a toujours un très beau sourire. Sa spontanéité, sa façon de parler et sa  présence apportent le bonheur et la lumière tout comme avant. Après tout, elle  est son premier amour. Et, on n’oublie jamais son premier amour. Il l’aimait, l’aime  et il  l’aimera beaucoup plus qu’avant.

Salim sourit fait le dernier nœud de sa cravate. Prend une jolie boite à bague qu’il  met dans sa poche. Puis, Il regarde sa montre et sort rejoindre les amis. Ce soir, il se marie avec la femme de sa vie !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.