Poker et botox : la chirurgie esthétique au service du bluff

      Commentaires fermés sur Poker et botox : la chirurgie esthétique au service du bluff

Gérer la pression psychologique, maîtriser ses pulsions intérieures et savoir bluffer, telles sont les règles élémentaires pour être un bon joueur de poker. Lorsqu’un docteur américain, spécialiste de la médecine esthétique, propose d’injecter du botox aux joueurs de poker professionnels, on se dit que l’idée n’est pas si farfelue.

Largement répandue dans le domaine de la chirurgie esthétique depuis de nombreuses années, le botox, provoque des paralysies musculaires ciblées et permet d’atténuer temporairement les rides.

Contrairement à ce que l’on peut penser, le poker est loin d’être un simple jeu de hasard. La première des astuces est de garder son sang-froid quel que soit son jeu et les cartes tirées. Si vous n’avez pas la meilleure main, une bonne maitrise de ses émotions vous permet de bluffer et de faire croire aux autres joueurs que vous allez les battre à plate couture. Le plus important est d’être « illisible » aux yeux de vos adversaires et un bon joueur doit savoir gérer ses émotions et ne rien laisser apparaitre. Il ne s’agit pas de se taire ou de maitriser le regard mais aussi de savoir gérer les micro-expressions faciales.

Les expressions faciales sont le siège des émotions. La colère, la tristesse et la joie ne s’exprime qu’à travers le visage. Tout bon joueur de poker saura les déceler, les analyser et jouera en fonction de vos réactions les plus imperceptibles. Le psychologue américain Paul Ekman, qui a étudié et codifié les expressions a toujours déclaré que s’il s’était mis au Poker, il serait devenu millionnaire très rapidement.

Prenons l’exemple du dégout, n’importe quel humain aura la même expression en éprouvant du dégout qu’il soit face à un spectacle répugnant ou confronté au plus horrible des meurtres. Que l’on soit un nourrisson ou une vieille dame de 80 ans, notre dégout s’exprime en plissant le nez et en remontant la lèvre supérieure. Au Poker un mauvais FLOP ou l’absence d’une carte nous permettant de réaliser une suite nous fera très certainement réagir.

La maitrise de soi consiste à limiter, maitriser ou masquer cette expression involontaire. Certains joueurs de poker à l’image de Paul Ekman ont l’incroyable capacité d’analyser les micro-expressions en décelant des mouvements du visage d’à peine quelques millimètres.

L’objectif des injections de botox, destinées aux joueurs de poker, est donc de masquer les froncements de sourcils les clignements des yeux et d’arriver  à la fameuse POKER FACE.